Pourquoi faire examiner sa voiture d’occasion après l’achat

faites inspecter votre voiture apres achat

Un doute sur une voiture d’occasion tout juste achetée? Le vendeur paraissait un peu trop pressé ? Les factures remises ne correspondent pas à ce qui était annoncé ? Ou simplement besoin de connaitre l’état général du véhicule ? Toutes des raisons de faire examiner sa voiture d’occasion après l’achat.

Ne cherchez pas plus loin, le diagnostic Occasou est fait pour ça ! En cas de problème(s) détecté(s), vous pourrez alors utiliser les différents recours légaux et/ou commerciaux à votre disposition.

Dans un premier temps, nous allons présenter le diagnostic automobile et ses avantages. Nous présenterons ensuite les différentes protections commerciales et légales. Enfin, nous terminerons sur les recours possibles.

 

Le diagnostic de votre voiture c’est quoi ?

Le diagnostic, ou inspection est une vérification des points de contrôles importants d’une voiture d’occasion. C’est le moyen de connaître son état réel, d’anticiper les réparations, d’éviter de potentielles arnaques et surtout d’être beaucoup plus serein pour son achat. Il s’agit surtout de l’accompagnement par un tiers de confiance pour vous aider.

L’examen du véhicule s’effectue normalement avant l’acquisition de celui-ci. Cependant, faire vérifier sa nouvelle occase par un mécanicien indépendant vous permet d’être sûr de l’état du véhicule.

En cas de problème(s) détecté(s), quels sont les recours ?

 

Le véhicule a-t-il une garantie commerciale ?

Si la voiture a été achetée auprès d’un professionnel, le vendeur vous a certainement proposé une garantie commerciale. Elle couvre généralement certains défauts, pièces défectueuses et aussi la main d’œuvre associée pour une durée déterminée à l’avance (de 3 mois à 3 ans en général).

En cas de souci(s) détecté(s) suite à l’inspection du véhicule, reportez-vous au contrat signé avec le revendeur pour savoir si les défauts sont couverts.

Pour plus d’information sur la garantie commerciale, cliquez ici.

 

La voiture a-t-elle un vice caché ?

La garantie pour vice caché concerne le vendeur professionnel et le particulier. Pour l’utiliser, il faut prouver que le problème est un vice caché et que celui-ci était présent au moment de la vente.

En cas de découverte d’un vice caché « évident », cette garantie est applicable et des mesures sont possibles pour se retourner contre le vendeur.

Pour plus d’informations sur le vice caché, rendez-vous ici.

 

Le défaut de conformité d’un véhicule

Selon l’article L. 211-4 du code de la consommation, « le vendeur est tenu de livrer un bien conforme au contrat et répond des défauts de conformité existants lors de la délivrance ».

Si le véhicule ne correspond pas à l’annonce ou encore qu’il n’est pas conforme à l’usage spécifique recherché initialement, il est peut être possible d’intenter une action en garantie de conformité.

Pour plus d’informations sur le défaut de conformité, rendez-vous ici.

 

Voiture d’occasion : les autres obligations du vendeur

Le véhiculé cédé par le vendeur doit être conforme à ce qui a été prévu lors de la vente entre les deux parties.

Exemple concret :   si le mécanicien Occasou découvre une différence ou une incohérence entre le kilométrage affiché et le kilométrage réel, il est alors possible d’annuler la vente.

D’une manière générale, toute incohérence entre le véhicule et ce qui était annoncé (documents techniques, légaux, publicité) peut être utilisé comme moyen d’annulation d’une vente. Le vendeur professionnel est d’autant plus concerné du fait de sa profession et il peut encourir des sanctions pénales en cas de tromperie sur la marchandise.

 

Les différents recours

Tout d’abord,  contacter le vendeur, lui exposer le problème ayant été détecté et demander un arrangement à l’amiable.

Si vous considérez qu’il s’agit d’une arnaque, il est possible d’alerter l’administration : la direction départementale chargée de la protection  des populations (DDPP).

Dans le cas où le vendeur refuse un arrangement amiable, il est possible de saisir les juridictions civiles.

Pour plus d’informations sur les différents recours possible, rendez-vous ici.

 

Conclusion : favoriser une aide avant l’achat

Il est possible de faire examiner le véhicule après l’achat. Cependant, en cas de problème, il sera compliqué et contraignant de faire valoir vos droits. Si un problème est détecté, il est possible de se  retourner contre le vendeur mais celui-ci peut faire la sourde oreille.

Notre conseil est simple : favoriser l’accompagnement par un mécanicien de confiance avant l’achat d’une nouvelle voiture. C’est le meilleur moyen pour éviter les vices cachés et arnaques, négocier un meilleur prix et avoir une vision claire de l’état du nouveau véhicule.

Pour plus d’information sur nos diagnostics automobile, rendez-vous ici !

 

A bientôt avec Occasou.